BD C'est tombé dans l'oreille d'une Sourde

 

Dans le cadre de mon doctorat en communication, j'ai réalisé une thèse de recherche-création, qui consiste en un essai doctoral et une bande dessignée bilingue en français et en langue des signes québécoise (LSQ).

Intitulé C’est tombé dans l’oreille d’une Sourde, le zine initial de 2012 n’était qu’en français... l'aventure m'a conduite à réaliser une "bande dessignée", néologisme qui m’est venu à l’esprit un soir où j’expliquais que ma création embrasse les codes de la bande dessinée tout en intégrant la vidéo comme forme d’écriture de la langue des signes. C’est une bande dessinée en signes... une bande dessignée.

ZINE

C’est tombé dans l’oreille d’une Sourde (2012)

- Le zine embryon du projet

BANDE DESSIGNÉE

C’est tombé dans l’oreille d’une Sourde (2015)

- La série des chapitres-vidéos web mettant en scène des rencontres avec des personnes sourdes et entendantes
(10 vidéos, 4 heures)

COURT-MÉTRAGE

C’est tombé dans l’oreille d’une Sourde (2016)

- Le court-métrage produit à partir d'extraits de la BD*
(16 min)

La langue des signes québécoise ne se captant pas sur papier, la vidéo s'avère le média par excellence pour écrire cette langue visuelle. Première bande dessignée (une bande dessinée vidéographiée en langue des signes) entièrement bilingue, C'est tombé dans l'oreille d'une Sourde présente des rencontres avec des personnes sourdes et des membres de ma famille entendante. Une traversée dans ce monde qu’on dit « du silence », où des Sourd-es nous font signe de les écouter.

Distribution Vidéographe.
Première à la soirée de la relève aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal [RIDM]
Prix du meilleur film experimental au Toronto International Deaf Arts and Film Festival [TIDFAF]

La réalisation de la recherche-création doctorale a été rendue possible grâce à :
- La collaboration d'une multitude de personnes, remerciées dans le générique!

- Une bourse Vanier du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

- Une subvention de projet et une bourse d’études de la Fondation des Sourds du Québec

- Une bourse de fin d’études doctorales de la Faculté des études supérieures et postdoctorales de l’Université de Montréal

- Un soutien financier du partenariat Ageing + Communication + Technology (ACT)

- Un soutien logistique du Laboratoire sur les récits de soi mobile de l’Université de Montréal